Laos
Encore une Prestige ! Et de la famille royale ! Ca commence à ressembler à une spécialité
locale. Ou alors, le Laos pourrait très bien être le pays avec le plus de Prestige par
habitant au monde ? Celle-ci a été trouvée en 2006 pas loin de Vientiane par Manuel
Boileau, un jeune Français qui a fait le tour du monde en DS.
Son propriétaire ne veut pas la vendre, parce qu'il se dit qu'il aura peut-être envie de la
restaurer un jour ; il est également probable qu'il a tout-à-fait conscience de sa valeur... La
finition Prestige, avec sa séparation vitrée entre les deux rangs de sièges, était faite
sur commande pour les chefs d'Etat et autres VIPs, et la production totale n'a pas dépassé
les 500 voitures (sur un total de 1.4 millions de DS !), elle a donc sans aucun doute de la
valeur. De plus, cette voiture peut avoir effectivement appartenu à la famille royale... ou pas.
En 2005, Manuel Boileau a pris le volant de son ID break ambulance de 1971, spécialement
transformé pour l'occasion, pour un tour du monde de trois ans, rien que ça ! Il a créé une
association, Lunaya, pour soutenir son projet. Malheureusement son site n'est plus en ligne.
Page créée le 11/06/2006, révisée le 25/10/2014
Tous droits réservés DSinAsia 2006-2016, sauf mention contraire
Du nouveau ! (Juin 2011) Ivan Scholte, sujet
Britannique résidant à Luang-Prabang, a fini
par réussir à racheter la voiture, et il a décidé
de la faire restaurer, à Udon Thani en
Thaïlande. Ce ne sera certainement pas
chose facile, mais souhaitons bonne chance
à Ivan, qui a bien voulu nous envoyer dans
l’immédiat ces quelques clichés.
Encore du nouveau ! (Avril 2012) Tout en se demandant comment il lui ferait passer la
frontière pour la faire restaurer en Thaïlande, Ivan est allé s’enquérir du passé de sa voiture
au vieil homme qui la lui avait vendue. Très bon réflexe. Voici ce qu’écrit Ivan,
in extenso:

"Il (le vieil homme) me raconte qu'en 1981 (pense-t-il), on lui a demandé d'aller voir la
collection de voitures de l'ancien palais royal de Vientiane. Les autos, restées en l'état après
l'abandon du palais en 1975,  étaient au nombre d'environ 25 ou 30, certaines ayant
appartenu au Roi, d'autres à ses collaborateurs. On lui demanda de les vendre au poids du
métal. Comme il aimait particulièrement la Citroën DS, il l'acheta pour lui-même pour
l'équivalent de 6 USD. Les autres autos furent détruites."
"Il est donc  probable
que cette voiture a
véritablement appartenu
au Roi, qui l'entretenait à
Vientiane.  J’ai demandé
à l'ambassadeur de
France s'il y avait des
archives sur les cadeaux
faits à la famille royale
par le gouvernement
français, mais il n'a pas
pu m'aider. Je sais par
ailleurs que la DS du
musée de Luang-
Prabang était, elle, un
cadeau de la France."
"Le vieil homme s'est servi de cette voiture quelques années (je joins – voir ci-dessus – une
photo prise à cette époque). Vers 1983 la voiture est tombée en panne et il n'a pas pu
trouver de pièces de rechange. Elle est restée immobile et oubliée depuis lors. Elle est
maintenant dans un garage à Vientiane, et j'essaie de la rendre suffisamment roulante pour
lui faire traverser la frontière et la faire restaurer à Udon Thani. Mais le moteur a démarré."
Du nouveau encore ! (Janvier 2013) Ivan a
réussi à faire venir sa voiture à Bangkok,
où le travail de restauration a commencé,
avec des pièces venues d'Europe. L'auto a
du être conduite sur 1 km à la frontière
lao-thaïe, car pour une raison obscure on
ne peut franchir cette frontière avec une
voiture dans un camion. Khun Pood (photo
de droite) a passé une semaine à
Vientiane afin de la rendre roulante. Sans
suspension ni système de freinage, ce fut
une expérience inoubliable, selon Ivan...   
Encore du nouveau ! (Octobre 2014) Photos (ci-dessous) prises dans l'atelier de
Bangkok en mai 2014, la restauration est presque terminée !